Déclaration de presse sur le CORONAVIRUS COVID-19

Date du communiqué : 15/03/2020

Le Coronavirus est un fléau qui frappe l’humanité toute entière, sans distinction de race, de religion, de nationalité, de catégorie socio-professionnelle. Nul n’est à l’abris.

Il s’agit d’une pandémie très grave que tous les Sénégalais doivent prendre au sérieux.

Beaucoup de rumeurs plus folles les unes que les autres circulent à son propos, qui peuvent rendre les populations moins conscientes par rapport aux mesures barrières préconisées par les spécialistes de la santé.

Avant d’aller plus loin, j’exprime en mon nom propre et celui de chacun des membres de Pastef Les Patriotes,  ma compassion et ma solidarité et mes souhaits d’un rapide apaisement à l’ensemble des Sénégalais vivant dans des zones où la situation est devenue pandémique, notamment en Chine, en Italie, en France ou en Espagne.

Notre pays a malheureusement enregistré ses premiers cas. Sans céder à la panique, nous devons être conscients que la maladie pourrait avoir une létalité quasi nulle, si tant est que nous avons un plateau médical prêt et doté des moyens idoines pour déceler, isoler et traiter les malades, mais surtout que nous nous conformons avec promptitude et scrupuleusement aux  directives et recommandations du personnel médical et paramédical auquel nous rendons un hommage mérité.

Conscient de sa responsabilité, il se donne corps et âme et prend des risques énormes malgré des moyens de travail limités.

À l’image du personnel de la santé, face à cette épreuve collective chacun de nous doit prendre ses responsabilités en tant que citoyen, membre d’un groupe, mais aussi, titulaire d’une charge publique.

Nous saluons avant tout certaines décisions et initiatives prises depuis le début par les autorités gouvernementales.

D’une part, elles sont conformes avec le bon sens et la religion et nous leur enjoignons de tout mettre en oeuvre pour s’assurer du bien-être des milliers de Sénégalais dans les zones de confinement ou de quarantaine.

D’autre part cependant, nous déplorons la lenteur dans la prise de certaines mesures. Une critique qui se veut constructive dans ce contexte, d’autant plus que ce n’est pas la première fois qu’une éclosion virale a lieu à notre époque. Raison pour laquelle, tous les gouvernements avisés ont eu le temps de faire des choix d’investissement éclairés avec les derniers publics dont ils sont chargés de la gestion et ont pu ainsi ériger des  centres virologiques et autres structures pour faire face à ce type  d’éventualité.

Aujourd’hui nous voilà obligés de nous rabattre sur une structure capable d’isoler uniquement 8 malades. Les autres malades ne seront 《isolés 》 qu’à domicile. Ceci doit nous servir de leçon pour réorienter les investissements vers les secteurs prioritaires et vitaux que sont la santé et l’éducation.

Un autre aspect déplorable de la légèreté de réaction de nos pouvoirs publics a été  la lenteur de concertation avec les leaders d’opinion, chefs religieux coutumiers et acteurs culturels,  pour une meilleure gestion de la communication autour de cette crise. Cela aurait permis à l’Etat d’exercer sa prérogative exclusive et régalienne de prendre une décision éclairée, mais surtout en temps opportun sur la question, au niveau sécuritaire et sanitaire pour le bénéfice exclusif de la nation avec l’aide du Tout Puissant.

Mieux vaut tard que jamais cependant et nous saluons le discours de l’Etat et invitons tous les Sénégalais à faire preuve de citoyenneté et de patriotisme et à se plier aux décisions annoncées et aux mesures édictées, qui sont par ailleurs conformes  aux recommandations de l’OMS.

Enfin, pour limiter la propagation du coronavirus, nous appelons l’État à compléter les mesures prises par les suivantes :

– suspendre toutes les liaisons aériennes, maritimes, et terrestres vers et en provenance des zones où la situation a atteint un niveau pandémique ;

– renforcer le contrôle aux frontières pour un meilleur filtrage des mouvements de personnes en provenance de zones où la situation a atteint un niveau épidémique;

– doter notre brave corps médical du maximum de moyens leur permettant de faire face à la situation, notamment au niveau des frontières.

Nous nous faisons l’écho des recommandations officielles à tous les Sénégalais de

suivre à la lettre les recommandations d’hygiène personnelle (lavage des mains,  etc.) et de limitation des interactions (poignée de mains, rassemblements, etc.).

Puisse Le Tout Puissant préserver le Sénégal et le monde entier de ce fléau et de tout mal.

 

Ousmane Sonko

Président de Pastef Les Patriotes

Dakar, le 15 mars 2020

Soutenir les projets du parti Pastef

© 2014 - 2023, Secrétariat IT Pastef.